Un bref historique de la médecine du travail

Chronologie : la naissance d’une spécialité – la médecine du travail

Années 1920

Au Canada, il existe deux collèges qui supervisent la formation médicale postdoctorale : le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC)

Le CRMCC établit les normes les plus élevées en matière de formation médicale spécialisée au Canada

Années 1930

Le traitement des blessures au travail était principalement effectué par des chirurgiens en raison de la forte prévalence des traumatismes sur les lieux de travail

Après la Seconde Guerre mondiale

Grâce à un dépistage accru en vue d’une détection précoce par le biais d’examens de santé avant affectation et périodiques, les médecins de famille sont progressivement devenus plus consultés au sein de l’industrie

1947

En ce moment, la médecine du travail est chapeautée par la santé publique (appelée plus tard la médecine communautaire en 1974)

Années 1950

Le nombre de médecins travaillant à temps plein dans l’industrie de la médecine du travail diminue

Années 1960 à 1970

Les changements apportés au système de soins de santé (Loi canadienne sur la santé) séparent les services de soins personnels assurés des soins de santé au travail (indemnisation offerte par un tiers)

La commission Hamm (1978) a recommandé la réglementation provinciale en matière de santé et de sécurité ainsi que la responsabilité conjointe des travailleurs et de la direction

Fin des années 1970

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) émerge

Les médecins ont fait du lobbying auprès du CRMCC (Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada) pour défendre leur spécialité, mais le processus a été lent

1980

La Commission canadienne de la médecine du travail est née. Il s’agit d’un organisme indépendant qui reconnaît des compétences particulières, mais qui n’est pas reconnu pour l’octroi d’une autorisation d’exercer

1984

La médecine du travail est reconnue comme une spécialité distincte de la médecine communautaire par le CRMCC, et elle est reconnue par les collèges provinciaux pour l’octroi d’une autorisation d’exercer

1988

Premier programme de résidence en médecine du travail

2006

La médecine du travail devient une sous-spécialité de la médecine interne

L’ASMTC est formée

2009

Nouvelle voie d’accès à la formation en médecine du travail (sous-spécialité en médecine interne ou en santé publique et en médecine préventive)